fbpx

Repas traditionnel de Pâques en Italie

5/5 - (1 vote)

Que mange-t-on à Pâques en Italie ?

Le menu de Pâques est une véritable tradition en Italie. Du Nord au Sud, les traditions du menu de Pâques sont nombreuses. Chaque région fait la fête à table avec des menus composés de recettes typiques pour l’occasion. Que ce soit la pastiera napolitaine, le casatiello ou la cassata, tous les Italiens se retrouvent à table en famille pour déguster un bon repas de Pâques. Si vous cherchez des recettes italiennes de Pâques, voici quelques idées pour faire une grande impression !

Repas de Pâques

Du riche petit-déjeuner de Pâques avec de la charcuterie et des œufs durs, au déjeuner, la tradition culinaire italienne offre un riche choix de plats et de recettes, où les goûts, les saveurs et les traditions s’associent pour célébrer la fête de Pâques. Le menu de Pâques a également une valeur symbolique avec la colombe et l’œuf, et pas seulement le chocolat. Les plats typiques de l’Italie pour le menu de Pâques sont préparés avec des ingrédients simples et authentiques, et se retrouvent souvent dans des préparations différentes. La richesse du menu traditionnel de Pâques est due au fait que Pâques est précédée ou devrait être précédée d’une période de jeûne, le carême. Bien que cette tradition catholique se soit perdue, le menu du repas du dimanche de Pâques reste très abondant ! Voici ce que l’on mange en Italie pour Pâques dans les différentes régions d’Italie.

Dans le sud de l’Italie, il est traditionnel d’entamer le repas de Pâques par une entrée à base de charcuteries et d’œufs durs. On y apprécie également les tourtes à la viande, notamment à Naples, comme le casatiello, le tortano ou la torta pasqualina.

On poursuit le traditionnel repas de Pâques par un premier plat de pâtes. Dans le nord de l’Italie, on apprécie les agnolotti. Il s’agit de pâtes aux œufs frais farcies de veau, de cuisses de lapin, de longe de porc, d’épinards et de parmesan. “Plin” est un terme piémontais qui signifie “pizzicotto” et indique le geste caractéristique consistant à pincer les pâtes avec les doigts pour enfermer la garniture. L’agneau au four avec des pommes de terre et le vitello tonnato sont également des incontournables du repas de Pâques dans le Piémont.

En Sicile, le plat typique de Pâques est l’agneau et, notamment, l’agneau à la Messinese. La viande est marinée dans l’huile d’olive, puis dorée à la poêle et saupoudrer de fromage pecorino râpé. Un verre de vin rouge dilué avec de l’eau empêche à l’agneau de coller à la poêle. Mais en Sicile, l’agneau de Pâques est aussi utilisé comme ingrédient dans d’autres recettes, comme l’Impanata pasquale ragusana, une sorte de focaccia farcie à l’agneau.

Pour accompagner la viande d’agneau, servez une bonne bouteille de vin rouge, un Chianti légèrement tannique. Accompagnez les tourtes de viande comme le casatiello ou la torta pasqualina d’un vin blanc corsé comme le Fiano di Avellino pour bien rehausser le goût de ces tourtes savoureuses.

Desserts et gâteaux de Pâques italiens

La colombe de Pâques, le dessert typique du repas de Pâques italien, avec l’œuf en chocolat bien sûr. Cette délicieuse brioche originaire de la Lombardie aurait été inventée à Vérone à la fin du XIXᵉ siècle. La colombe de Pâques est fourrée de fruits confits et recouverte d’un glaçage croquant aux amandes et noisettes. Moelleuse et parfumée, elle n’a rien à envier son cousin, le panettone qui lui est dégusté à Noël.

En Campanie, par contre, on ne peut s’empêcher de manger une bonne tranche de pastiera. Un gâteau sucré à pâte brisée, réalisé avec du fromage ricotta et du blé dur cuit dans du lait. À Naples, la pastiera est préparé les jeudis et vendredis de la semaine sainte.

En Sicile, c’est la cassata que l’on sert en dessert pour le repas de Pâque. Ce gâteau sicilien est préparé avec une génoise, de la pâte d’amande, une crème à la ricotta et des fruits confits. Préparée tout au long de l’année, la cassata est particulièrement appréciée lors d’occasions spéciales, comme Pâques.

Ajouter un commentaire